A qui est destiné FIKRA ?

Le programme FIKRA cherche à identifier et à soutenir les individus qui sont des catalyseurs de changement, des ‘multiplicateurs’ et des facilitateurs dans leur communauté locale et qui bénéficient de la reconnaissance et du soutien de leur communauté.

 

Les postulants doivent résider dans le Nord-Ouest (Siliana/ Jendouba/ Le Kef/ Beja). Ils peuvent agir à titre individuel ou représenter une organisation à but non lucratif. L’idée de projet doit toutefois être soutenue par une structure associative ou coopérative, qu’elle soit existante, en cours de création ou créée avant la fin du cycle d’accompagnement.

 

L’association ou coopérative est appelée à appuyer l’idée de projet, à adhérer à ses objectifs et à soutenir le porteur de projet dans ses différentes démarches. Elle est co-responsable, au même titre que le porteur de projet, de la mise en place et de la réussite du projet, en étant cosignataire de la convention de partenariat et récipiendaire des fonds alloués.

 

Quelles idées peuvent être soutenues ?

Toute idée de projet qui répond aux besoins sociaux, économiques et culturels de personnes habitant le Nord-Ouest, notamment les catégories les plus défavorisées, est éligible à l’appel à idées. Seules les idées les plus prometteuses portées par les personnes les plus aptes à les réaliser sont sélectionnées.  

 

Sont exclues de l’appel à idées :

  • Les idées de projet n’ayant pas de retombées directes et immédiates sur la population du Nord-Ouest : études, conférence, séminaires par exemple ;
  • Les idées motivées par des intérêts commerciaux (ex. création d’entreprise individuelle), religieux ou politiques.
  • Les idées de projets dont le porteur n’habite pas une des régions concernées.

 

Quels sont les critères de sélection ?

Les idées sont sélectionnées sur la base de six critères essentiels :

 

  • La pertinence de l’idée au regard du contexte local et des besoins constatés.
  • L’impact potentiel sur le développement social, économique et culturel de la région.
  • La durabilité du projet est un élément clé dans le choix des idées.
  • L’implication des membres de la communauté dans les différentes phases du projet : la réflexion au niveau de la détection des besoins, la participation directe ou indirecte dans son élaboration, dans la mise en œuvre…
  • Le nombre de bénéficiaires touchés par le projet
  • Le fait que le porteur d’idée ou les bénéficiaires du projet fassent partie des groupes cibles suivants : population particulièrement défavorisée, femmes, jeunes (moins de 25 ans), plus particulièrement les diplômés chômeurs
  • La capacité du porteur d’idée à la mettre en œuvre et à s’inscrire dans une stratégie de coopération avec tous les acteurs concernés.

 

De l’idée au projet concret : quel accompagnement?

Les personnes dont l’idée a été présélectionnée sont conviées à un premier séminaire d’échanges et de formation pour les aider à formaliser leur idée. S’en suit une phase d’incubation d’environ deux mois pendant laquelle chaque porteur de projet bénéficie d’un accompagnement personnalisé avec un coach dédié, pour les aider à avancer dans la structuration de leur projet et la recherche de partenaires. Enfin un deuxième séminaire collectif permet à chacun de finaliser son plan d’action et consolider son projet.

 

A l’issue de cette période d’accompagnement, un financement (de 5 à 15 000 € en fonction des projets) est accordé pour permettre à chaque candidat de mettre en œuvre son projet.

 

Une soixantaine de projets ont ainsi pu voir le jour depuis la création de FIKRA (une vingtaine par call).

 

Témoignages

Hiba Allah Brinci :

Le programme Fikra était ma première expérience avec un projet associatif, où j’ai eu l’occasion de partager et d’échanger des idées, des informations, des conn...